Article de l’Etudiant : TÉMOIGNAGE Parcoursup : les conseils d’anciens candidats

La saison 2024 de Parcoursup, c’est parti ! Et avec elle, son lot de questionnements : comment s’informer sur les formations ? comment faire ses vœux ? comment les confirmer ? Etc.

Entre la phase d’information, d’inscription, de formulation des vœux et de réception des propositions, difficile d’être totalement serein. Pas de panique, c’est normal. Théo, Chiara, Joana et Rosa sont déjà passés par là. Aujourd’hui en études supérieures, ils vous donnent quelques conseils pour appréhender au mieux ce moment de votre orientation.

Prendre le temps de s’informer
Théo achève une première année de BTS commerce international à Montpellier (34). Pour lui, la première étape de la procédure, la découverte des formations, est essentielle. “J’ai été accompagné par mon lycée pour faire des recherches”, explique-t-il. Mais j’aurais dû m’informer encore plus sur le détail des formations, par exemple pour connaître le contenu de cours ou les périodes de stage.”

Théo n’a été accepté dans le BTS qui l’intéressait que quelques semaines avant la rentrée. “On n’est jamais sûr de pouvoir faire ce que l’on veut, alors c’est important d’avoir un plan B qui nous plaît. Il ne faut pas se contenter de choisir une formation sans se renseigner sur le reste.”

S’y prendre à l’avance
Chiara, qui est à Sciences po sur le campus de Reims (51), a tenu à prendre de l’avance pour toutes les étapes de la procédure Parcoursup. “L’année de terminale est très dense, il faut éviter d’avoir trop à faire au même moment”. Dès la 1re, elle a pris rendez-vous avec une conseillère d’orientation pour connaître tous les débouchés possibles. “J’ai étudié tous les cursus, et j’ai fait le maximum de vœux et de sous-vœux. C’était long, mais ça m’a évité d’avoir des regrets par la suite.”

Chiara a également été prudente au moment de finaliser son dossier. Elle a fait relire ses lettres de motivation et tous ses écrits par le maximum de personnes. “Tout au long de la procédure, j’ai été accompagnée par mes parents et mes professeurs, et ça m’a beaucoup rassurée

Prendre le temps de s’informer
Théo achève une première année de BTS commerce international à Montpellier (34). Pour lui, la première étape de la procédure, la découverte des formations, est essentielle. “J’ai été accompagné par mon lycée pour faire des recherches”, explique-t-il. Mais j’aurais dû m’informer encore plus sur le détail des formations, par exemple pour connaître le contenu de cours ou les périodes de stage.”

Théo n’a été accepté dans le BTS qui l’intéressait que quelques semaines avant la rentrée. “On n’est jamais sûr de pouvoir faire ce que l’on veut, alors c’est important d’avoir un plan B qui nous plaît. Il ne faut pas se contenter de choisir une formation sans se renseigner sur le reste.”

S’y prendre à l’avance
Chiara, qui est à Sciences po sur le campus de Reims (51), a tenu à prendre de l’avance pour toutes les étapes de la procédure Parcoursup. “L’année de terminale est très dense, il faut éviter d’avoir trop à faire au même moment”. Dès la 1re, elle a pris rendez-vous avec une conseillère d’orientation pour connaître tous les débouchés possibles. “J’ai étudié tous les cursus, et j’ai fait le maximum de vœux et de sous-vœux. C’était long, mais ça m’a évité d’avoir des regrets par la suite.”

Chiara a également été prudente au moment de finaliser son dossier. Elle a fait relire ses lettres de motivation et tous ses écrits par le maximum de personnes. “Tout au long de la procédure, j’ai été accompagnée par mes parents et mes professeurs, et ça m’a beaucoup rassurée.”

Bien travailler son dossier et ses lettres de motivation
Joana a intégré Sciences po Bordeaux (33) après avoir déjà réalisé une première année de prépa littéraire. Elle a donc réalisé la procédure deux fois. “Quand on s’inscrit sur Parcoursup en tant qu’étudiant, on est moins accompagné qu’au lycée”, explique l’étudiante. Mais grâce à ma réorientation, je me connais mieux. J’ai pu vraiment identifier l’orientation qui me convenait, et mieux justifier mon projet.”

Comme Chiara, Joana a tenu à bien ses écrits. “Je connaissais mieux la plateforme la deuxième fois, et j’ai pu perfectionner mon dossier. J’ai amélioré mon expression et mon vocabulaire dans mes lettres de motivation, et j’ai mis en avant des qualités dont je n’avais pas conscience l’année précédente.”

Sortir du lot
Pour Rosa, étudiante en prépa au lycée Saint-Louis de Paris (75), l’essentiel sur Parcoursup est de sortir du lot. “Les formations lisent des tas de dossiers, donc il faut faire en sorte qu’on se souvienne de nous”. Pour intégrer une classe préparatoire BCPST (biologie, chimie, physique et sciences de la Terre), elle a choisi de mettre en avant un projet professionnel réfléchi. “Je souhaite travailler dans un centre de soin à la faune sauvage et étudier les espèces menacées. C’est ce que j’ai détaillé dans mes lettres de motivation, plutôt que de lister des compétences.”

Elle a aussi évoqué des éléments plus personnels comme sa pratique sportive. “Ces activités montrent de l’implication en dehors du contexte académique, et ça peut faire la différence.”

Le dernier conseil de Rosa : ne pas hésiter à formuler aussi des vœux qui vous semblent inaccessibles. “Je n’aurais jamais pensé être prise en prépa à Saint-Louis, j’ai candidaté au cas où, et ça a fonctionné. On ne peut pas toujours deviner qui notre dossier intéressera.”

https://www.letudiant.fr/etudes/parcoursup/parcoursup-les-conseils-danciens-candidats.html

Par Nina Waechter, publié le 04 janvier 2024

Article écrit par ©Stéphanie Ranchin , le Lundi 8 janvier 2024 à 16h